Talking about my generation, The Bling Ring

Publié le 2 Juillet 2013

J'étais très curieuse de découvrir le nouveau film de Sofia Coppola parce que malgré que beaucoup ne la considèrent que comme une fille à papa (qui bénéficie il est vrai de beaucoup de facilités) c'est une réalisatrice qui me touche personnellement beaucoup et Lost in Translation figure en bonne place au Panthéon de mes films préférés.

C'est comme ça que je me suis retrouvée devant The Bling Ring, son nouveau film, inspiré de faits réels et d'un article du Vanity Fair (d'ailleurs on se retrouve très vite pour parler de la nouvelle version française :p) au titre évocateur "Le suspect portait des Louboutin". Une bande de jeunes désoeuvrés de LA se retrouvent à piller les dressings de leurs idoles en leur absence tombant peu à peu dans différents travers de l'argent facile comme la coke à laquelle plusieurs personnages sont accros vers la fin du film. J'avais un peu regardé les critiques dans des magazines avant d'y aller et le moins qu'on puisse dire c'est que les critiques étaient plutôt mitigées, d'où ma très grande surprise parce qu'autant le dire tout de suite: j'ai beaucoup aimé.

Le casting est excellent, surtout les deux premiers rôles: une fille asiatique dérangée et un peu manipulatrice et son pote mal dans sa peau sont très bien joués et pour info Emma Watson dont on a tant parlé à propos du fil n'occupe qu'un rôle secondaire. C'est par le garçon qui a des difficultés scolaires et a eu dû mal à s'intégrer dans ses précédents lycées qu'on rentre ans l'histoire: c'est son premier jour d'école et il commence déjà à être rejeté quand la fille l'aborde et lui propose de venir faire un tour. C'est la seule scène dans l'école à proprement dit et très vite on se rend compte qu'ils passent le plus clair de leur temps à la plage et en soirée, ils rêvent de devenir styliste, mannequin... passent des heures à surfer pour se tenir au courant sur Lindsay, Paris, Megan et autres. Leurs parents sont complètement déphasés voire totalement à côté de la plaque (cf la leçon de vie à propos d'Angelina Jolie). Bref ils s'ennuient fermement et cherchent à meubler leurs temps. C'est alors qu'ils commencent à visiter les maisons de célébrités et ça donne des scènes assez hallucinantes notamment quand ils vont dans le dressing de Paris Hilton qu'elle a accepté de prêter pour l'occasion. Ils sont complètement émerveillés devant toutes ces fringues, les chaussures, les bijoux et oui ça donne des scènes assez bling bling. Ils continuent comme ça pendant un petit moment jusqu'à se faire repérer par les caméras de surveillance et dénoncés par leurs potes auquels ils racontaient leurs exploits notamment via toutes leurs photos sur facebook. Le film montre bien la fascination qu'exerce ces stars sur les jeunes qui sont prêts à tout pour obtenir un fragment de ces vies dont ils rêvent mais c'est une aussi un joli regard sur l'adolescence: pour plaire à ses nouvelles potes et se faire accepter, le personnage principal entre dans leur jeu tandis qu'à la fin on se rend compte que celle qu'il appelait sa meilleure amie l'a trahi.

Talking about my generation, The Bling Ring

Publié dans #Cinéma

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article