Alex Prager, jeune première de la photo américaine

Publié le 14 Mars 2013

Blonde, sourire ultra-bright et féminine: une chose est sûre, Alex aurait pu être une icône du maître Alfred Hitchcock. Même perfectionnisme, même attirane pour l'ultra-maîtrisé qui paraît spontané.

J'ai entendu parler récemment et dès que j'ai vu ses photos, j'ai été happée par son univers: un mix entre les esthétiques du cinéma de Hitchcock ou Douglas Sirk et les codes de la photo de mode. Le résultat donne des femmes hyperféminines et glamour, elle dit elle-même que "toutes les femmes sont des actrices", dans des mises en scène mélodramatiques clairement vintage. Ce qui m'a le plus surpris, c'est son parcours: autodidacte de A à Z. A 14 ans, cette native de L.A. quitte les USA pour partir en Europe qu'elle arpente jusqu'à ses 18 ans. Elle rentre aux Etats-Unis et, tout en enchaînant les petits boulots, elle apprend seule, avec son matériel, à faire des photos. Aujourd'hui, à 33 ans la miss a tout pour elle, une côte qui monte en flèche sur le marché de l'art, ses oeuvres dans les collections permanentes du MoMA à New-York et est courtisée par tous les plus grands magazines de mode comme "Vogue" et les marques.

Alex Prager, jeune première de la photo américaine
Alex Prager, jeune première de la photo américaine
Alex Prager, jeune première de la photo américaine
Alex Prager, jeune première de la photo américaine
Alex Prager, jeune première de la photo américaine
Alex Prager, jeune première de la photo américaine
Alex Prager, jeune première de la photo américaine
Alex Prager, jeune première de la photo américaine
Alex Prager, jeune première de la photo américaine
Alex Prager, jeune première de la photo américaine
Alex Prager, jeune première de la photo américaine
Alex Prager, jeune première de la photo américaine

Rédigé par Penna

Publié dans #Photographie

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

the clothes paper 17/03/2013 19:39

Je ne connaissais pas du tout!